Seine-Saint-Denis: mort d’une femme de 30 ans après un mois de coma

La victime présentait des marques de strangulation lorsqu’elle a été retrouvée en Seine-Saint-Denis. Elle a passé ensuite un mois dans le coma avant de mourir, d’après une source proche de l’enquête ce jeudi. 

Une femme de 30 ans, dont le conjoint est en fuite, est décédée début octobre en Seine-Saint-Denis des suites d’un étranglement après avoir passé près d’un mois dans le coma, d’après une source proche de l’enquête ce jeudi.
    
Ce décès porte à au moins 116 le nombre de féminicidesdepuis le début de l’année, selon un décompte et une étude au cas par cas menée par l’AFP.  

La victime née en Inde avait été retrouvée inconsciente à son domicile le 10 septembre à Villepinte, présentant notamment des marques de strangulation. Elle avait été hospitalisée dans le coma, où elle est décédée le 8 octobre. 

Le suspect est en fuite 

Le suspect, conjoint de la victime, âgé de 37 ans et également né en Inde, est en fuite, selon cette même source. Le couple, en situation régulière et sans enfant, n’était connu ni de la justice, ni de la police. Une information judiciaire avait été ouverte le 30 septembre.  
    
En 2018, 121 femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-compagnon, selon le ministère de l’Intérieur. 

Laisser un commentaire