Maëlys : la tombe de sa fille pillée, la maman scandalisée

Ces dernières semaines, des vols ont été constatés sur la tombe de la petite Maëlys, tuée par Nordahl Lelandais, le 27 août 2017.

La famille est sous le choc. Depuis plusieurs semaines, les proches de la petite Maëlys tuée le 27 août 2017 en marge d’un mariage à Pont-de-Beauvoisin en Isère ont constaté des vols sur la tombe de la petite Maëlys.

La sépulture se trouve dans le cimetière de la Tour-du-Pin, en Isère. La mère de Maëlys, Jennifer, a indiqué que la statue d’un ange, qu’elle avait déposée pour célébrer le deuxième anniversaire de la mort de son enfant, avait disparu selon nos confrères de RTL.

Un grand traumatisme pour elle, qui se dit “scandalisée”. Même si la maman de la petite fille n’a pas souhaité s’exprimer, elle demande au voleur de ramener cette statue.

« Comment peut-on faire une chose pareille ? »

À la Tour-du-Pin, ces faits suscitent une vive émotion. « C’est une honte. Un scandale. Aller voler sur la tombe d’une petite fille assassinée, c’est vraiment dégueulasse. Comment peut-on faire une chose pareille ? » lâche écœurée Gisèle, une sexagénaire.

« Il n’y a pas de mots pour qualifier un tel vol. Les parents de Maëlys ont déjà beaucoup souffert de la fin tragique de leur enfant. Pourquoi leur infliger un nouveau traumatisme en dérobant la statue d’un ange déposée sur la tombe de leur fille pour lui rendre hommage ? C’est abject. Ignoble », confie Philippe qui habite près du cimetière.

La mairie de la Tour-du-Pin aurait décidé de renforcer les rondes de la police municipale autour du cimetière situé sur les hauteurs de la ville, dans un endroit isolé.

L’instruction sur le meurtre de Maëlys touche à sa fin. L’avocat de la famille de la fillette a déposé devant les juges d’instruction de Grenoble une demande de requalification des faits avant le renvoi de Nordahl Lelandais devant les assises de l’Isère.

Maître Fabien Rajon a demandé que le « viol » et « l’assassinat » (NDLR : ce qui implique la préméditation) soient retenus contre Lelandais. Le parquet général de Grenoble demande, lui, une requalification pour « viol ». Nordahl Lelandais nie avoir agressé sexuellement Maëlys et parle d’un « accident » pour évoquer la mort de l’enfant.

Laisser un commentaire