Lot-et-Garonne : Le corps de Mickaël Cardouat remis à sa mère

La dépouille du jeune homme disparu a été restituée à sa mère.

« C’est une délivrance. » La mère de Mickaël Cardouat va enfin pouvoir donner à son fils des obsèques qui ont cruellement tardé.

Les obsèques prévues mardi prochain

La dépouille du jeune homme de 23 ans, disparu le 2 octobre dernier dans les Landes de Gascogne, a été restituée ce jeudi 21 novembre, à sa famille après les résultats formels et définitifs des examens ADN. Valérie Cardouat pourra finalement inhumer son fils mardi, après des semaines d’attente.

Une très longue attente

Le mois dernier, à la suite de quinze jours d’éprouvantes recherches, un corps avait été retrouvé dans la forêt. Les éléments qui se trouvaient sur place, vêtements et effets personnels n’avaient laissé que peu de doutes et d’espoirs à la mère de Mickaël.

À la peine de l’annonce du décès de son fils, s’est ajoutée celle de l’attente de l’identification ADN ; la restitution de la dépouille étant conditionnée à ce résultat.

La procédure a été rendue inhabituellement longue par une communication heurtée entre l’institut médico-légal de Bordeaux et un laboratoire de Cenon.

Désespérée, Valérie Cardouat avait contacté les différents laboratoires et les services de gendarmerie. La mère du jeune homme défunt aura eu raison de frapper directement à leur porte car la procédure s’est accélérée au courant de cette semaine.

« C’est allé plus rapidement que prévu », témoigne-t-elle. Elle a été avertie, jeudi, par les gendarmes de Casteljaloux dans l’après-midi que son fils lui serait rendu. Sa dépouille a été transférée à Aiguillon et sera ensuite conduite à Casteljaloux ce vendredi.

Laisser un commentaire