Montauban : Morte chez elle depuis un mois

Une septuagénaire a été retrouvée morte, samedi soir, dans son appartement, situé au deuxième étage d’un immeuble de la place nationale, à Montauban. Son corps se trouvait dans un état de décomposition avancé. Le décès remonterait à plusieurs semaines. Personne ne n’était rendu compte de son absence.

C’est son voisin du dessus qui a donné l’alerte. Une odeur pestilentielle a conduit alors, d’abord les policiers municipaux, puis, ensuite, la police nationale, sur les lieux, samedi soir, pendant le lancement des festivités de la magie de Noël sur la place nationale. “Au début, j’ai pensé que c’était une poubelle ou les canalisations. Cela fait bien un mois que je sentais cette odeur. Mais personne dans l’immeuble ne la sentait. Au début, je ne me suis pas trop inquiété pour la vieille dame du dessous, car elle avait l’habitude de s’absenter aussi. Elle était discrète.”

Puis, samedi, le voisin a jugé que les effluves devenaient vraiment insoutenables dans les parties communes. Et de prévenir alors les policiers qui se trouvaient devant la porte d’entrée de son immeuble. Après l’intervention de la police nationale dans l’appartement, ses craintes se confirmeront. Maryse Picard, l’habitante du second était morte. “Le corps était abîmé. La putréfaction avait commencé. La mort doit remonter à plusieurs semaines”, confirme le parquet de Montauban qui a demandé une autopsie pour déterminer les causes de la mort.

Si l’examen devrait confirmer l’hypothèse de la mort naturelle, en revanche, la datation exacte du décès sera plus difficile à obtenir.

À tous, la septuagénaire laisse pourtant un bon souvenir. “C’était une dame très gentille. Elle avait un chat. Elle m’avait dit qu’elle donnait des cours de français à des étrangers”, se rappelle une commerçante. Sa silhouette était connue sur la place nationale. “On se disait bonjour quand on se croisait, ajoute un professionnel de la place. C’est dur de mourir dans l’indifférence…”

Laisser un commentaire