Béziers : Il veut rompre, elle frappe son compagnon

Une femme de 30 ans était jugée par le tribunal de Béziers pour des violences commises contre son mari à Pézenas.

La femme de 30 ans qui apparaît derrière le box des prévenus, ce lundi, au tribunal de Béziers, est poursuivie pour violences aggravées commises en réunion, avec l’un de ses amis, contre son époux.

Elle est emprisonnée pour une autre affaire. Celle pour laquelle elle comparaît lundi remonte au 30 mars 2018, à Pézenas, la ville où la trentenaire vit. Elle et son ami auraient battu son époux qui voulait la quitter. La victime comme l’ami sont absents à l’audience.

Tabassé dans la rue

La version de la victime (l’époux) met tout sur le dos de sa femme qui “se drogue et boit”, n’aurait pas accepté de le laisser partir et lui aurait pris son passeport et sa carte santé, puis, aurait appelé son ami pour le tabasser dans la rue. Elle dira, à demi-mot, qu’elle est une femme battue, qu’elle s’est faite justice elle-même quand celui-ci a bousculé la chaise haute où était leur enfant. Mais qu’elle veut “tout détruire pour repartir à zéro, payer sa dette, se lancer dans une formation en mosaïque.”

Une peine avec sursis

La présidente ne suivra pas le procureur, Matthieu Colomar, qui demande 8 mois de prison ferme pour elle, et 4 mois avec sursis pour son ami. L’ami sera condamné à 1 mois avec sursis, elle à 4 mois avec sursis, avec obligation de soin et de travail, mis à l’épreuve pendant deux ans. La présidente prenant en compte la situation qui l’a conduite à commettre des violences.

Laisser un commentaire