Venu pour un shooting, un ado avait été torturé

Une séance photo dans la forêt, près des ruines d’un château: voilà l’offre d’un photographe de Haute-Argovie à laquelle avait répondu un jeune de 15 ans. Mais la rencontre avait vite mal tourné.

L’homme de 50ans avait d’abord demandé à l’ado d’ôter son T-shirt, avant de l’attacher à un arbre et de lui accrocher des pinces sur les tétons jusqu’à le faire hurler de douleur. La torture s’était poursuivie dans l’appartement du photographe, qui avait attaché son modèle à une échelle avant de le fouetter et de le frapper dans le ventre. Le tout en filmant et en prenant des photos.

Les images, stockées avec d’autres fichiers de pédopornographie, servent de preuves dans le procès qui s’est ouvert jeudi. L’accusé prétend que l’ado était consentant, alors que ce dernier assure avoir été piégé. Le verdict sera rendu aujourd’hui

Laisser un commentaire