Un homme de 86 ans meurt aux urgences de Brest, après avoir passé 6 heures sur un brancard

Une personne âgée est morte sur un brancard à l’hôpital de la Cavale Blanche du CHRU de Brest après être restée six heures sur un brancard. Le personnel est en grève depuis 6 mois mais l’hôpital assure qu’il n’y a pas de lien.

Selon les informations du Télégramme, un patient de 86 ans est mort sur un brancard alors qu’il avait été admis six heures plus tôt aux urgences de l’hôpital de la Cavale Blanche du CHRU de Brest.

L’alerte a été lancée par un personnel des urgences qui a contacté le quotidien régional par mail, “ne souhaitant pas se taire face à ce drame”, indique le média. Le patient venant d’une résidence pour personnes âgées serait mort à 19h, après une attente de 6h sur un brancard.PUBLICITÉ

La direction de l’hôpital a confirmé le décès au quotidien et affirme que “les bonnes pratiques ont été respectées en termes de délai et d’évaluation de l’état de santé”. “Le patient a été vu par l’infirmière d’orientation et d’accueil, puis des évaluations régulières de son état ont été faites par une infirmière des urgences. Lors de l’une de ces réévaluations, son état a évolué et il a été décidé de le transférer immédiatement vers le déchocage qui prend en charge les urgences vitales. Il y est malheureusement décédé”, précise Laurence Jullien-Flageul, coordinatrice générale des soins au CHRU de Brest au Télégramme. “Ce patient souffrait de plusieurs pathologies”, précise-t-elle.

Le personnel médical des urgences est en grève depuis 6 mois mais Laurence Jullien-Flageul réfute tout lien avec l’arrêt de travail de certains employés. “Il n’y a aucun lien avec le mouvement de grève. Nos effectifs médicaux et paramédicaux étaient au complet, nous avions même un renfort infirmier en fin de journée”, assure-t-elle au quotidien.

Laisser un commentaire