Vienne : un crâne découvert dans une maison en travaux, la police judiciaire saisie

Découverte macabre mercredi dans une maison inoccupée de Châtellerault. Des ouvriers ont découvert un crâne humain dissimulé sous le plancher. La police judiciaire de Poitiers a été saisie de l’enquête.

Les faits remontent à mercredi 11 décembre 2019. Un crâne humain est découvert par le plus grand des hasards dans une maison située au n° 25 de la rue Gilbert qui fait l’angle avec la rue de  la Chevretterie, à Châtellerault.

“Découvert sous le plancher”

Selon nos informations, ce sont des ouvriers qui auraient fait la découverte macabre.

” Le crâne a été trouvé sous le plancher du rez-de-chaussée”, confirme le parquet de Poitiers.

Toujours selon le procureur de la République, le crâne a été envoyé à des fins d’analyse (de datation notamment) à l’IRCGN (Institut de recherches criminelles de la Gendarmerie nationale), basé à Pontoise (Val-d’Oise). Des experts tenteront de le faire parler en laboratoire.

“Pas de violences apparentes”

Selon le procureur, le crâne ne portait “pas de traces de violences apparentes”.

C’est le propriétaire de la maison en question (qui possède aussi l’immeuble mitoyen, également en travaux de rénovation) qui a prévenu la police. “Il y a eu cette découverte cette semaine pendant les travaux et j’ai appelé la police. Mais je ne tiens pas trop à en parler pour ne pas faire de la publicité. Je dois louer mes biens une fois les travaux terminés.”

Mercredi, des pompiers et des policiers ont été aperçus sur place. Des techniciens en investigation criminelle ont également été dépêchés sur place.

Des scellés de la police sur la porte

Des scellés ont été posés par la police sur la porte de la maison avec ce message d’enquête : “Recherches des causes de la mort”.

La police judiciaire (PJ) de Poitiers a été saisie des investigations.

“La maison était inhabitée”

Selon une voisine, la maison, rachetée récemment par son actuel propriétaire qui a lancé des travaux cet été, était inhabitée depuis plusieurs années. “On se pose beaucoup de questions depuis quand on a vu les policiers mercredi. Quelqu’un est peut-être mort ? En tout cas, il s’est passé quelque chose d’anormal. Ils étaient trois policiers tout l’après-midi. Ce qui est bizarre, c’est que l’un des volets était ouvert mercredi alors que d’habitude, c’est fermé. Nous habitons là depuis cinq ans et on n’a jamais vu des gens vivre dans cette maison. Sauf quand elle a été squattée quelques fois.”

Laisser un commentaire