Val-de-Marne: un garçon de 10 ans donne deux coups de tête à son professeur

Plusieurs parents d’élèves demandent l’exclusion de l’enfant. “Il peut y avoir un déplacement de l’élève pour des besoins éducatifs”, mais pas d’exclusion possible dans le premier degré, explique la direction académique. 

Un enfant de l’école Paul-Bert à Maisons-Alfort dans le Val-de-Marne donné deux coups au visage de son enseignant ce lundi, rapporte Le Parisien ce vendredi.

C’est pendant les cours que l’incident s’est déroulé. L’adulte tentait de calmer l’écolier qui était en colère. Il aurait frappé son enseignant “sans raison”, selon Le Parisien.

Le professeur, qui venait de reprendre son travail après deux semaines d’arrêt maladie, n’a pas eu de séquelles physiques mais il a porté plainte avant de se mettre de nouveau en arrêt. 

L’élève avait déjà été violent auparavant

Plusieurs parents d’élèves, qui dénoncent une agressivité chez l’écolier, souhaitent qu’il soit exclu. Une mère aurait déjà porté plainte car le garçon aurait été violent envers son enfant. 

“Il jette des projectiles sur tout le monde, il frappe les élèves, les pousse violemment dans les escaliers, énumère une source proche du dossier. Il arrive qu’il demande à ses camarades d’en frapper d’autres”, selon une source proche du dossier au Parisien.

Exclusion impossible

La Direction académique des services de l’Education nationale (DASEN) explique qu’une exclusion n’est pas possible dans le premier degré. 

“Il peut y avoir un déplacement de l’élève pour des besoins éducatifs. Cela intervient quand l’inspecteur constate que l’enfant est en souffrance et l’équipe enseignante fatiguée. Mais auparavant, nous mettons à disposition tout un accompagnement avec l’intervention d’une psychologue scolaire, d’une infirmière, d’un médecin, d’un enseignant régulateur… Hors handicap, plutôt que de sortir un élève de la classe, nous encourageons une co-intervention. Dans le cas de Maisons-Alfort, il ne faut pas oublier que l’enfant est en grande souffrance”, justifie la DASEN.

Laisser un commentaire