La famille d’Alexia souhaite que Jonathann Daval soit jugé aussi pour «atteinte à l’intégrité d’un cadavre»

Alors que l’affaire Jonathann Daval fait encore couleur beaucoup d’encre, la famille d’Alexia aurait voulu qu’il soit jugé aussi pour «atteinte à l’intégrité d’un cadavre» et non juste pour «meurtre sur conjoint».

C’est BFM TV qui rapporte cette nouvelle qui risque de faire beaucoup de bruit aux quatre coins du pays. En effet, alors que l’affaire Jonathann Daval continue à faire parler d’elle, la famille d’Alexia aurait souhaité qu’il soit également poursuivi pour «atteinte à l’intégrité d’un cadavre». La chaîne de télévision explique que le procureur de la République de Vesoul souhaite renvoyer l’affaire devant une cour d’assises pour qu’il soit jugé pour «meurtre sur conjoint». Toutefois, il semble avoir abandonné l’idée de le poursuivre pour «atteinte à l’intégrité d’un cadavre» ainsi que «modification d’une scène de crime» même s’il a évoqué un «scénario machiavélique» de la part de Jonathann. Une nouvelle qui ne satisfait pas la famille d’Alexia.

Rappelons qu’en 2017 Alexia Daval avait disparu alors qu’elle faisait son jogging. Son mari, Jonathann avant été complètement anéanti par cette terrible nouvelle, il n’avait d’ailleurs pas hésité à montrer son émotion devant la France entière.Toutefois, plus l’enquête avançait plus il devenait l’un des principaux suspects. Finalement, il a avoué quelques mois après que c’était lui qui avait commis ce terrible meurtre. BFM TV indique qu’il lui avait donné 5 à 10 coups de poing, l’avoir étranglé en plus de brûler une partie de son corps. C’est ce dernier point qui explique la volonté des parents d’Alexia pour qu’il soit jugé aussi pour «atteinte à l’intégrité d’un cadavre».

Cette affaire n’est donc pas près d’être terminée. Depuis 2017, elle tient le pays en haleine et de nombreux rebondissements ont eu lieu. D’ailleurs, BFM TV rappelle qu’il aura fallu 12 interrogatoires avant qu’il passe aux aveux. Il est aujourd’hui en prison à Dijon et est dans l’attente de la sentence qui lui sera infligée.

Laisser un commentaire