Emotion : Elle passe son dernier noël avant de mourir

Il s’agit sans doute de l’histoire la plus triste de la journée et elle nous vient d’Écosse où une jeune mère de famille à qui il reste seulement 9 mois à vivre passe son dernier Noël avec ses deux enfants.

C’est le Daily Mail qui rapporte l’histoire de Jennifer Bell, une jeune mère de famille de 28 ans dont la vie a pris un tournant tragique. En effet, au mois de mars dernier, elle a été diagnostiquée avec une maladie terrible qui ne lui laissait que 9 mois à vivre. Elle vit donc son dernier temps des fêtes avec ses deux enfants. Elle est atteinte d’une sclérose latérale amyotrophique qui selon Wikipédia est «une maladie neurodégénérative des motoneurones de l’adulte. Elle est caractérisée par une dégénérescence progressive des motoneurones du cortex cérébral. Elle provoque une paralysie  progressive de l’ensemble de la musculature squelettique des membres, du tronc (y compris les muscles respiratoires) et de l’extrémité céphalique».

Il ne reste donc que très peu de temps à vivre à Jennifer Bell et le Daily Mail raconte qu’elle a décidé d’en profiter un maximum au lieu de se morfondre. En effet, elle souhaite profiter le plus possible de ses petites filles âgées respectivement de 12 mois et de 8 ans. Si les petites Kacey et Georgia ont dû mal à réaliser qu’elles ne verront plus leur mère prochainement, elles réalisent tout de même que cela va changer beaucoup de chose. Elles lui ont même posé cette question très touchante: «Maman, quand est-ce que tu vas au paradis ?».

Pour son dernier Noël, Jennifer Bell ne pouvait pas mieux rêver en étant entourée des personnes qu’elle aime le plus au monde. Ses enfants lui donnent la force nécessaire pour surmonter cette terrible épreuve de la vie. Toutefois, elle ne se voile pas la face, elle sait que plus le temps avance plus son état de santé va se détériorer. C’est ce qui caractérise la terrible maladie qu’elle a contracté.

Aujourd’hui, elle souhaite vivre au mieux l’instant présent et de profiter de chaque moment comme si c’était le dernier. Espérons pour Jennifer qu’elle passe le plus de temps possible en famille tant que son état de santé lui permet.

Laisser un commentaire