Explosion rue de Trévise: des experts relèvent des “manquements” de la ville de Paris et d’une entreprise

L’explosion a été provoquée par la “rupture d’une canalisation de gaz” et est liée à des  “manquements” de la ville de Paris et d’une entreprise de travaux publics”, selon une expertise commandée par des juges d’instruction.

Le 12 janvier 2019, la rue de Trévise est touchée par une monumentale explosion qui dévaste plusieurs immeubles entre les grands boulevards et la butte Montmartre dans le IXe arrondissement. Le bilan est lourd : quatre morts et 66 blessés, dont les plus graves seront hospitalisés. 

Une enquête pour “homicides involontaires et blessures involontaires” avait été ouverte par le parquet de Paris. Près d’un an plus tard, ils confirment des “manquements” de la ville de Paris et d’une entreprise de travaux publics d’après un rapport, publié lundi 30 décembre, par le parquet de Paris. 

Une rupture d’une canalisation de gaz

En effet, une expertise commandée par des juges d’instruction a établi que l’explosion en janvier dernier rue de Trévise à Paris était due à la “rupture d’une canalisation de gaz” et était liée à des “manquements” de la ville de Paris et d’une entreprise de travaux publics.

En revanche, “les installations de gaz GRDF desservant l’immeuble n’appellent aucune remarque des experts quant au respect des dispositions réglementaires en vigueur au moment des faits”, souligne Rémy Heitz dans un communiqué.

Laisser un commentaire