Brésil : Une fille de 13 ans meurt en donnant naissance après avoir subi quatre ans d’abus sexuels par son père.

Au Brésil, les autorités ont révélé qu’une jeune fille de 13 ans qui avait été agressée sexuellement par son père pendant quatre ans est morte alors qu’elle donnait naissance à son enfant.

C’est le 11 décembre que l’adolescente nommée Luana Ketlen est décédée après avoir été admise à l’hôpital parce qu’elle disait souffrir de douleurs abdominales sévères. Les médecins ont découvert par la suite qu’elle était enceinte.

Les médias locaux rapportent que l’accouchement de l’adolescente a été provoqué par les médecins, puis l’adolescente a donné naissance à un petit garçon avant qu’elle ne soit transférée dans une unité de soins intensifs. La jeune maman est malheureusement décédée lors de son transfert.

La police a par la suite lancé un mandat contre le père de 36 ans, un homme nommé Tome Faba, tout en déclarant que les enquêteurs croient qu’il aurait commencé à abuser de sa fille alors qu’elle n’avait que neuf ans.

Faba avait pris la fuite, mais la police a ensuite procédé à son arrestation dans la ville de Coari une semaine plus tard. 

Le père a comparu pour la première fois le 27 décembre et il a été accusé de violence envers les enfants et d’homicide involontaire coupable. 

La famille de Faba, qui vit dans la banlieue de Coari, dit qu’elle n’avait aucune idée que l’adolescente subissait un tel traitement.

La jeune fille était enceinte de sept mois lorsqu’elle a été transportée d’urgence à l’hôpital régional de Coari et elle souffrait de douleurs sévères.

C’est après que les médecins aient diagnostiqué chez l’adolescente une anémie aigüe qu’ils ont décidé de provoquer son accouchement.

Elle a donné naissance à un petit garçon prématuré qui a miraculeusement survécu.

Mais c’est suite à l’accouchement que l’état de santé de la jeune fille s’est aggravé et que les résultats des tests ont révélé qu’elle souffrait de complications multiples, dont une cirrhose du foie, de l’eau sur les poumons et de l’hypotension artérielle.

Luana est morte alors qu’elle était transportée par avion vers un hôpital spécialisé de Manaus, la capitale de l’État d’Amazonas, à environ 363 km de là.

Le chef de la police de Coari, José Barradas, a déclaré lors d’une conférence de presse: “L’adolescente vivait avec ses parents dans une zone rurale à l’extérieur de la ville. C’est lorsqu’elle a commencé à ressentir des douleurs à l’abdomen qu’elle a réalisé qu’elle était enceinte de cinq mois, il y a seulement deux mois. Luana a affirmé qu’elle avait reçu l’ordre d’aller pêcher avec son père et qu’elle aurait été violée par lui alors qu’elle était en sa compagnie”.

Selon un proche de la famille qui préfère demeurer anonyme, ce n’est que lorsque le corps de l’adolescente a commencé à changer que les membres de sa famille se sont doutés qu’elle pouvait être enceinte.

Une tante est parvenue à convaincre l’adolescente de révéler l’identité du coupable, mais quand la mère de la jeune fille a appris la nouvelle, elle a refusé de croire que son mari était le père de l’enfant de sa fille.

Le chef Barradas a allégué que Faba avait menacé de tuer sa fille si elle rapportait ce qui se passait.

Selon le chef de police, José Barradas: “Les membres de la famille ont essayé d’intervenir et de protéger l’enfant en alertant les services sociaux. Ils ont signalé les abus à la police et un mandat d’arrêt a été ordonné pour l’arrestation de Tome, mais avant qu’il ne puisse être exécuté, la santé de Luana s’est détériorée et elle est morte peu de temps après l’accouchement”.

Les autorités ont révélé que le garçon prématuré “se porte exceptionnellement bien” et qu’il est toujours hospitalisé à l’unité néo-natale de l’hôpital.

Selon les médecins, il est “fort et respire déjà sans ventilateur”.

Laisser un commentaire