Déjà condamné à 200 ans de prison, un serial-killer avoue 3 nouveaux meurtres

Richard Cottingham, âgé aujourd’hui de 73 ans, purge actuellement une peine de 200 ans de prison pour avoir tué et violé six jeunes femmes entre 1967 et 1980.

Il draguait ses victimes dans des bars ou crevait leurs pneus dans des parkings. Il les emmenait dans des motels, les droguait, les violait, les torturait avant de les tuer et les découper en morceaux.

Leurs corps avaient été découverts mutilés, la tête et la poitrine découpées. Souvent, on ne retrouvait que le tronc car il partait avec les têtes et les membres de ses victimes. D’où son surnom : Torso Killer.

Sa dernière victime, une prostituée de 18 ans parviendra à hurler et à alerter une employée du motel.

La jeune fille menottée au lit avait un de ses mamelons arraché et découpé au couteau. Le tueur en série avait été interpellé quelques instants plus tard.

Récemment, le meurtrier a avoué en prison trois nouveaux crimes.

Jacalyn Harp, 13 ans, a été tuée le 17 juillet 1968 à Midland Park alors qu’elle rentrait chez elle après un entraînement, tandis qu’Irene Blase, 18 ans, a été enlevée à Hackensack le 7 avril 1969 et retrouvée morte à Saddle Brook le lendemain.

Denise Falasca, 15 ans, a été enlevée à Emerson le 14 juillet 1969 et retrouvée morte le 15 juillet 1969 à Saddle Brook.

Si seulement 6 meurtres été imputés à Richard Cottingham, il aurait affirmé un jour à un journaliste avoir tué plus de 85 personnes au cours de sa vie.

Laisser un commentaire