Sa mère refuse de lui prêter les clefs de voiture : il décide d’enlever son petit frère pour punir sa mère

Avant de l’enlever, ce jeune homme de 18 ans, placé mercredi en garde à vue, a aussi menacé de l’égorger.

« Un coup de folie », voilà comment une mère a qualifié auprès des policiers le comportement de son fils, samedi dernier. Ce dernier venait de la frapper violemment avant de s’enfuir en enlevant son petit frère. A l’origine de l’incident ? La mère de famille avait refusé de lui prêter les clefs de la voiture, rapporte jeudi L’Est républicain.

Visage tuméfié. C’est dans la nuit de vendredi à samedi, vers 2h20 que les policiers ont été appelés pour intervenir dans un immeuble de Montbéliard. Ils y découvrent une mère de famille au visage tuméfié et qui présente aussi des hématomes sur un de ses poignets. C’est son plus grand fils, connu des services de police, qui l’a frappée car elle avait refusé de lui prêter les clefs de sa voiture. Et pour cause, il n’a pas le permis.

Les clefs « ou je l’égorge ». Après avoir porté la main sur sa mère, le fils s’en est pris à deux de ses frères, l’un en le bousculant, l’autre, âgé de 8 ans, en lui mettant un couteau sous la gorge. « Donne-moi les clefs sinon je l’égorge », lui a lancé son aîné, rapporte la mère. Finalement, il quitte l’appartement en emmenant avec lui son jeune frère. Grâce à la plaque d’immatriculation, les policiers retrouvent la trace du fils. Il s’est arrêté chez son oncle qui vit dans une ville voisine et y a déposé son otage. Plus de peur que de mal donc pour le garçonnet ramené par son proche chez sa mère quarante minutes après. L’oncle promet alors de ramener aux forces de l’ordre le fils révolté.

« La famille est traumatisée ». Mardi, l’oncle a respecté sa parole en amenant au commissariat le fils de 18 ans. Placé aussitôt en garde à vue, il a donné sa version des faits dans laquelle il charge sa mère de toutes les fautes. « Il lui a tout mis sur le dos, a renversé la situation. La famille est traumatisée », précise un officier dans le quotidien régional. Dès mercredi, le Montbéliardais a été déféré au parquet et placé sous contrôle judiciaire. Jusqu’à son jugement, il a l’interdiction de se présenter au domicile de sa mère et de rentrer en contact avec ses frères.

Source Europe 1 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.