Paris : Il sauve la vie d’un bébé grâce à l’application Sauv Life

Secouriste formé par les pompiers de Paris dans le cadre de son service civique, le jeune responsable d’une salle de sport de 22 ans a réalisé un massage cardiaque sur un bébé grâce à l’application Sauv Life.

Le jeune homme de 22 ans a sauvé la vie d’un nourrisson grâce à sa réactivité. Le secouriste, formé aux gestes qui sauvent par les pompiers de Paris lors d’un service civique, a sauvé la vie d’un bébé de six mois grâce à l’application Sauv Life. Il a participé à sa réanimation en pratiquant un massage cardiaque sur le nourrisson.

Comme l’a révélé Le Parisien, il est à 13h18 ce mardi 7 janvier quand le jeune homme responsable dune salle de sport reçoit un texto de l’application Sauv Life. On l’alerte d’un “arrêt cardiaque au 76, rue Sedaine”. “Je suis sur mon lieu de travail et je reçois une alerte comme quoi il y a un arrêt cardiaque à proximité à 600, 800 mètres”, a confié à RTL le jeune homme prénommé Théo. 

Cette application créée en 2018 met une communauté de citoyens volontaires à la disposition des SAMU et des pompiers. “Je m’attendais à tomber sur une personne adulte ou une personne âgée. J’arrive sur une foule qui est autour d’un véhicule et au fur et à mesure que je me rapproche, je découvre un nourrisson“, confie le jeune secouriste.

 Je mets les pouces sur son sternum et je commence à le masserThéo, 22 ans, secouriste. 

“À ce moment-là je me mets totalement dans une bulle tout est automatique. Je me présente en tant que secouriste et je prends le bébé en charge. Je vérifie qu’il y a effectivement un arrêt cardiaque et qu’il n’y a pas de pouls. Ensuite je commence à le prendre autour de la cage thoracique, je mets les pouces sur son sternum et je commence à le masser“, raconte le jeune homme. 
 
Si “la réanimation a été faite par les pompiers et les médecins du SAMU”, Théo explique avec beaucoup d’humilité avoir “juste permis de conserver les fonctions vitales, et notamment continuer d’irriguer le cerveau le temps que les pompiers interviennent”.

Il a appris le soir que le cœur de l’enfant était reparti

Une fois que le pompier a pris en charge le bébé, “le stress est arrivé de savoir si j’avais été efficace et qu’elle allait être l’issue de la situation”, explique Théo sur RTL. Il confie n’avoir eu des nouvelles de l’enfant que le soir. “Le cofondateur de l’application Sauv Life m’a appelé, m’informant qu’effectivement le cœur de l’enfant était reparti, que son état était stable et qu’il le gardait en observations pendant un certain temps”, explique avec soulagement le jeune homme. 

Laisser un commentaire