Disparition: Nicolas SUPPO disparu à Echirolles (38) depuis plus de 9 ans

La route de Nicolas Suppo aurait-elle croisé celle de Nordahl Lelandais ? C’est pour en avoir le cœur net que la famille de cet ouvrier de 30 ans réclame que la justice rouvre son dossier, classé sans suite en 2014. Il a été vu pour la dernière fois en 2010 par ses collègues de travail à Echirolles.

La famille de Nicolas Suppo, qui habite à Hurtières, en Isère est inquiète de l’inertie judiciaire qu’est réservé à la disparition de Nicolas Suppo.

Le 15 septembre 2010, cet ouvrier spécialisé de 30 ans, qui travaillait et vivait à Échirolles, a pris sa pause de midi, a salué ses collègues et s’est comme volatilisé. Son appartement était intact, Nicolas était parti sans ses papiers d’identité, sans carte bleue, sans vêtements. La justice a ouvert une enquête pour disparition inquiétante et au bout de quatre ans a rendu un non-lieu.

Son père, Yves, qui se bat depuis plus de 9 ans.

Son téléphone s’est arrêté d’émettre en milieu de journée ce 15 septembre 2010.

Signalement :

Cheveux : bruns, courts.

Taille : 1m82.

De corpulence mince.

Signes distinctifs :

Grain de beauté sur le menton à gauche.

Porteur de lunettes à montures noires.

Si vous avez des informations, bien vouloir contacter la délégation régionale de l’association :

« Assistance et Recherche de Personnes Disparues » au 06 85 14 62 91.

Nicolas Suppo apparaît sur la Wikicarte de Radio Capitole

Laisser un commentaire