Maëlle, 17 ans, meurt d’un choc toxique à cause de ses tampons hygiéniques

Lundi, une adolescente de 17 ans résidant à Somzée, en Belgique, a commencé à ne pas se sentir bien.

Et son état de santé s’est dégradé au fil des jours. Maëlle a vu plusieurs médecins qui ont été incapables de diagnostiquer son mal.

Jeudi, la jeune fille a vu le médecin de garde qui n’a pas trouvé sa maladie. Maëlle est décédée cinq heures plus tard.

En réalité, Maëlle, sportive, a succombé à ce que l’on appelle un « choc toxique », provoqué par un tampon hygiénique.

« Notre Maëlle, 17 ans, grande sportive, pleine de vie et de projets, vient de nous quitter en moins de 48 heures dû au choc septique de ses tampons… Elle avait pourtant été vue 5 heures après les premiers symptômes par un médecin de garde. » témoigne sa maman.

« Informer tout le monde que cela peut arriver, femmes, jeunes filles. Réfléchissez à vos protections et partagez les informations, s’il vous plaît ! » a-t-elle ajouté.

Laisser un commentaire