Affaire Fourniret : l’hallucinante sortie de Monique Olivier sur la femme de Marc Dutroux

Monique Olivier est une femme pleine de mystères. Alors qu’elle a protégé son ex-mari, Michel Fourniret, pour le meurtre d’Estelle Mouzin, elle a fait une déclaration complètement folle sur Michelle Dutroux.

Une nouvelle fois, la personnalité de Monique Olivier est questionnée. Selon les informations de Paris Match, l’ancienne femme de l’Ogre des Ardennes, qui a démonté son alibi concernant la disparition d’Estelle Mouzin, le 21 novembre 2019, est une femme très intelligente. D’ailleurs, c’est sans doute ça que ne supporte pas Michel Fourniret. En effet, elle a un QI de 131, qui est seulement atteint par 5% de la population, alors que Fourniret pointe à 124. Cependant, son intelligence ne l’empêche pas de faire des déclarations qui peuvent vraiment surprendre. Lors d’un entretien qu’elle a pu avoir avec le docteur Ployé, elle lui aurait confié qu’elle avait comme voisine de cellule, la femme de Marc Dutroux, Michelle Dutroux.

Mais vous savez, je suis mieux qu’elle“, lui aurait alors sorti Monique Olivier. “N’était-ce pas plutôt pour me dire qu’elle était pire ?“, s’interroge alors le médecin qui assure qu’il faut toujours décoder ses propos ou ceux de Michel Fourniret. Les entretiens qu’il a pu avoir avec l’ancien couple ne l’ont pas laissé indemnes. Après avoir rendu son expertise sur Michel Fourniret et Monique Olivier, il n’a pu travailler pendant trois semaines tant il a été sonné par tout ce qu’il venait d’entendre et d’assimiler.

Monique Olivier “est un mollusque insaisissable, hébété, sans affect”

D’ailleurs, pour le psychiatre Daniel Zagury, qui s’est aussi intéressé au couple, lui serait le “tueur en série le plus abouti” que la France n’a jamais connu. De son côté, un policier résume son ex-femme comme étant “un mollusque insaisissable, hébété, sans affect“. Aujourd’hui, Monique Olivier se dit libérée de toute l’emprise qu’elle a pu avoir de son ex-mari, Michel Fourniret. De le savoir mis en examen pour le meurtre de la jeune Estelle Mouzin, depuis le 27 novembre 2019, elle sait qu’elle a rendu service à une famille qui attendait la vérité depuis beaucoup trop longtemps.

Laisser un commentaire