Kidnapping: Que devient Jayme Closs, la jeune fille qui a réussi à s’échapper de son bourreau

Voilà un an que Jayme Closs a réussi à s’échapper des griffes de son bourreau. L’adolescente d’aujourd’hui 14 ans se dit plus forte chaque jour, grâce au soutien de ses proches.

The home where teenager Jayme Closs lived with her parents is seen in Barron, Wis.The home where teenager Jayme Closs lived with her parents is seen in Barron, Wis.Jeff Baenen/AP, FILE

Il y a un an, Jayme Closs parvenait à se tirer des griffes de son bourreau. A 13 ans, cette jeune américaine venait de passer 88 jours captive, retenue par l’homme qui a tué ses parents devant ses yeux. Après avoir réussi à s’en sortir, la courageuse jeune fille vit désormais avec ses proches sur qui elle peut compter à chaque instant. Dans un communiqué adressé ABC News, elle affirme être «plus forte chaque jour». «Je veux vraiment remercier tout le monde pur sa gentillesse et l’inquiétude que chacun a montré à travers le pays. Je suis très heureuse d’être à la maison et de reprendre les activités que j’aime. J’adore sortir avec tous mes amis et je me sens plus forte chaque jour !», peut-on lire.

En conférence de presse, le shérif Chris Fitzgerald a de son côté salué «le courage, la résilience et l’espoir que Jayme nous a tous appris». «Nous sommes tous avec elle, peu importe de quoi elle aura besoin dans le futur», a-t-il ajouté. Chris Gramstrup a lui aussi donné des nouvelles de Jayme, expliquant qu’elle avait passé «un été très occupé et très sympa». «Elle a une grande famille et a été invitée à beaucoup de mariages et d’anniversaires, dont une grande fête pour son anniversaire».

“Il a cru qu’il pouvait faire de moi sa propriété mais il avait tort”

Jayme Closs a passé 88 jours avec son ravisseur, retenue captive avant de réussir à prendre la fuite. C’est une femme qui promenait son chien qui a vu l’adolescente errant dans les bois et qui a prévenu les autorités. Elle a immédiatement reconnu celle dont le visage a fait la Une de tous les médias américains et l’a conduite chez ses voisins, afin qu’elle soit le plus à l’aise possible avant l’arrivée des secours. Jake Patterson a plaidé coupable en mars de meurtres et enlèvement. Il a écopé d’une peine de prison à vie dans le Wisconsin.

«En octobre dernier, Jake Patterson a pris beaucoup de choses que j’aimais. Ce qui me rend le plus triste, c’est qu’il m’a volé ma mère et mon père. J’aimais ma mère et mon père tellement fort et eux m’aimaient si fort aussi. Ils faisaient tout leur possible pour me rendre heureuse et me protéger. Et il m’a pris ça, pour toujours», avait écrit Jayme dans une lettre lue en son nom avant l’énoncé du verdict à l’encontre de Jake Patterson. «Il a cru qu’il pouvait faire de moi sa propriété mais il avait tort. J’ai été plus intelligente. Jake Patterson n’aura jamais aucun pouvoir sur moi».

Laisser un commentaire