Sexo: La ménopause pourrait être retardée en faisant l’amour plus souvent.

Des chercheurs ont déclaré que les femmes à l’approche de la ménopause l’atteignent moins vite lorsqu’elles étaient plus actives sexuellement.

Selon l’étude publiée dans la revue Royal Society Open Science, il suffirait d’une seule relation sexuelle par semaine pour réduire les chances d’entrer en ménopause de 28%.

Megan Arnot et Ruth Mace, des scientifiques à l’University College London qui ont mené l’étude, ont déclaré: “Si une femme a peu de rapports sexuels ou des rapports peu fréquents à l’approche de la quarantaine, son corps ne recevra pas les signaux physiques d’une éventuelle grossesse”.

Selon les deux scientifiques, si le corps ne reçoit pas les signaux d’une éventuelle grossesse, il pourrait concentrer son énergie dans la prise en charge de sa famille plutôt que dans l’ovulation, et ce, “dans une perspective de maximisation de la forme physique”.

Une autre théorie à cet effet avait été émise quelques années auparavant et celle-ci avançait que les phéromones mâles pouvaient avoir une influence sur le déclenchement des ménopauses. L’étude a donc pris en considération cette piste, mais comme l’ont indiqué les deux scientifiques, “Nous n’avons trouvé aucune preuve de l’hypothèse des phéromones”.

Toujours selon les chercheurs, ceux-ci ont observé que parmi les 3000 femmes recrutées en 1996 et 1997 afin de participer à cette étude qui s’est prolongée sur plusieurs décennies, 45 % des femmes ont connu une ménopause naturelle, à 52 ans en moyenne.

Les résultats de l’étude ont clairement démontré qu’il y avait un lien entre la fréquence des rapports sexuels et l’âge où une femme entrera en ménopause.

Enfin, les deux chercheurs font remarquer qu’on observe une différence selon les cultures, mais parmi les autres facteurs qui peuvent avoir une influence sur l’âge où débute la ménopause, les facteurs génétiques ne compteraient que pour environ la moitié de ces différences. 

Alors si vous souhaitez retarder la ménopause, vous saurez maintenant quoi faire…

Laisser un commentaire