Perpignan : Le fils d’un surveillant pénitentiaire violemment agressé par un ex-détenu

La victime s’est vu attribuer 5 jours d’Incapacité totale de travail (ITT) suite à cette agression qui s’est produite lors d’une soirée entre amis le 11 janvier dernier.

C’est dans un communiqué que le syndicat UFAP UNSA de la prison de Perpignan a raconté cette agression. Au cours d’une soirée entre amis, le fils d’un surveillant pénitentiaire aurait été reconnu par un ancien détenu qui se trouvait avec un second individu.

« T’es le fils d’un maton de la prison. Je vais venir chez toi, mettre ta famille dans un coffre et vous tuer », aurait déclaré l’ex-détenu à sa victime, qu’il aurait donc reconnue.

L’auteur de l’agression déjà « connu »

Cette dernière a alors été agressé physiquement et a été conduite à l’hôpital où elle a reçu un certificat mentionnant 5 jours d’ITT. Le fils et son père ont déposé plainte.

L’agresseur présumé est déjà connu des services pénitentiaires selon l’organisation syndicale : « Le surveillant avait rédigé un rapport d’incident le 28 janvier 2019, après que l’ex-détenu est passé à son domicile pour intimider son fils ».

D’autres agressions similaires

« C’est la troisième fois que les enfants de surveillants font l’objet de représailles à cause de la profession de leur père ou leur mère », poursuit le syndicat. « Le travail de surveillant pénitentiaire est dangereux pour nous mais ne doit pas l’être pour nos enfants » , peut-on également lire dans ce communiqué.

« Nous exigeons que notre administration, le ministère de la Justice mettent tout en œuvre pour que ces deux individus soient ainsi mis hors d’état de nuire. On ne touche pas à notre famille! », conclut l’UFAP UNSA.

Laisser un commentaire