Disparition: Le Stéphanois Hugues Gutton a disparu le 30 novembre 2013, aucune trace de l’homme

Hugues Gutton a disparu il y a plus de six ans dans le secteur de Roche-la-Molière dans la Loire. Sa famille est persuadée qu’il a été tué, elle se bat depuis des années pour obtenir la vérité.

Le Stéphanois Hugues Gutton a disparu le 30 novembre 2013 à priori dans le secteur du plateau du Bessy. Depuis, son corps n’a jamais été retrouvé. La justice s’est d’abord orientée vers un non-lieu mais l’arrivée d’une nouvelle juge d’instruction l’an dernier redonne de l’espoir à sa famille. Elle a confié l’enquête à la police judiciaire.

Son frère persuadé qu’il a été tué

Hugues Gutton avait 50 ans quand il a disparu en 2013, il était aide-soignant à Saint-Chamond. Quelques mois avant sa disparition il traversait “une période un peu difficile”, raconte son frère Jean-François :“il avait rencontré des marginaux de son quartier”. Sa dernière soirée il l’a justement passée avec ces personnes, entendues à l’époque par les enquêteurs. Les marginaux racontent, selon la partie civile, que sur la route du plateau du Bessy, Hugues Gutton a finalement décidé de rentrer chez lui, il est descendu de la voiture en chemin.

Il n’a pas pu disparaître d’un coup de baguette magique […] il y a forcément des gens qui savent” – Jean-François Gutton

Jean-François Gutton n’a jamais cru à une disparition volontaire : “C’était pas du tout le style à changer de vie, voilà il est parti il n’a plus de carte bleue, il n’a plus de téléphone, il n’était pas en voiture donc il n’a pas pu disparaître comme ça sur les hauteurs de Saint-Etienne d’un coup de baguette magique et sans qu’on retrouve le corps. Il y a forcément des gens ou une personne qui sont à l’origine de ça et qui savent”.

Après la disparition, le frère du disparu a trouvé les enquêteurs trop peu réactifs :“iI y a eu des recherches tardives, il y a quelques bonnes maladresses et je pense que si ça avait été pris de façon un peu plus professionnelle dès le début on n’en serait sans doute pas ici”, témoigne Jean-François Gutton.

Un policier à la retraite pour les aider

En 2016, le juge d’instruction de l’époque s’oriente vers un non-lieu. Inquiète de cette issue, la famille d’Hugues Gutton entre en contact, via une association de disparus , l’ARPD avec un commissaire de police à la retraite du nom de Monsieur Valézy. Ce dernier travaille bénévolement de longs mois sur l’affaire et convainc la famille de ne rien lâcher, de nombreux indices l’orientent vers un meurtre. La voiture d’un des marginaux aurait notamment été entièrement désinfectée selon Maître André Buffard.

Depuis, toujours selon l’avocat de la famille, de nouvelles investigations et analyses sont en cours. Jean-François Gutton espère connaître un jour la vérité “pour pouvoir faire le deuil, on y pense tous les jours, on est dans l’interrogation et le désespoir parfois”.

Hugues Gutton aparaît sur la Wikicarte de Radio Capitole

Laisser un commentaire