Une adolescente de 15 ans expulsée de son école en raison de son gâteau d’anniversaire.

Il s’agit sans aucun doute d’une des nouvelles les plus étranges de la journée et elle nous vient des États-Unis où une adolescente a été expulsée de son école catholique pour une photo avec un gâteau arc-en-ciel.

C’est la chaîne de télévision américaine CBS qui rapporte l’histoire de Kayla Kenney, une jeune fille de 15 ans résidant dans la ville de Louiseville dans l’État du Kentucky. Lors des célébrations entourant son quinzième anniversaire, sa mère, Kimberly Alford, a décidé de lui faire un gâteau avec un crémage arc-en-ciel. Le hasard fait bien les choses parce qu’elle portait également un chandail arc-en-ciel. Ainsi, sa tenue était assortie à son gâteau et sa mère n’a pas pu s’empêcher d’immortaliser le moment avec une photo qu’elle a par la suite publiée sur Facebook. Un geste anodin qui va prendre des proportions énormes.

En effet, quelques jours après avoir publié cette photo, Kimberly Alford reçoit un appel de l’école “Whitefield Academy”, raconte CBS. Le directeur Bruce Jacobson lui annonce en l’espace de quelques instants que sa fille Kayla est renvoyée sous prétexte qu’elle n’aurait pas respecté le règlement intérieur de l’école qui stipule que les élèves doivent avoir un comportement irréprochable à l’intérieur et à l’extérieur de l’établissement. La direction serait donc tombée sur cette fameuse photo et n’aurait pas du tout apprécié.

Rappelons que les couleurs de l’arc-en-ciel représentent la plupart du temps la communauté LGBT. Cette école catholique n’aurait donc pas apprécié que l’une de ses élèves en fasse la promotion. Le plus étonnant dans cette histoire, c’est que Kayla n’est pas homosexuelle. Sa mère souligne que ce n’est pas parce qu’on porte un chandail aux couleurs de l’arc-en-ciel que cela dit forcément tout sur votre orientation sexuelle.

De son côté, l’école se défend d’avoir renvoyé Kayla pour une photo publiée sur Facebook. Selon la direction de l’établissement, elle n’aurait pas respecté le règlement à plusieurs reprises et son renvoi serait lié seulement à une accumulation de mauvais gestes. Une version des faits que ne croit pas la mère de la jeune Kayla. Malheureusement, il semblerait que cette histoire a laissé beaucoup de traces sur les deux individus qui ne se sont jamais sentis autant jugés.

Laisser un commentaire