Un ado quitte les urgences avec du paracétamol et meurt dans la nuit d’une méningite

Un adolescent de 15 ans est décédé des suites d’une méningite bactérienne foudroyante de type W135. Il était passé par les urgences où il avait été soulagé par du paracétamol et du Spasfon.

“Effectivement, ce jeune homme de 15 ans a été reçu au service d’accueil des urgences de l’institut Arnault-Tzanck, le 7 janvier à 21 h 30, pour des céphalées associées à des douleurs abdominales et des nausées. Il était apyrétique, présentait un examen strictement normal sans aucun signe méningé. Son bilan biologique n’était pas en faveur d’une pathologie bactérienne. Il est sorti à 23 h 30 soulagé après du paracetamol et du Spasfon”, a indiqué à Nice-Matin Michel Salvadori, le directeur de l’institut.

Xavier Bonhomme, le procureur de la République de Nice, a indiqué avoir ouvert une enquête dès l’origine du décès, alors que la cause n’était pas connue. “L’enquête est en cours, a-t-il précisé vendredi. Il n’y a pas de plainte de la famille à ce jour.”

[Avec nice-matin.fr]

Laisser un commentaire