Nîmes : Un homme poursuivi pour des actes de barbarie sur sa compagne

Il est soupçonné d’avoir violemment et régulièrement frappé sa femme. Il l’aurait notamment ébouillantée.

Un homme âgé de 32 ans a été interpellé par la police nationale, dimanche, à Nîmes. Alors qu’il était initialement soupçonné de violences conjugales, l’affaire a été requalifiée : il est poursuivi pour des actes de torture et de barbarie. Une information confirmée à 20 Minutes par le procureur de la République de Nîmes, Eric Maurel.

Le trentenaire est soupçonné d’avoir régulièrement frappé sa femme et de lui avoir ébouillanté les jambes. Dimanche, sa compagne a trouvé la force de se réfugier chez des voisins, qui ont donné l’alerte. Elle a été hospitalisée. Si ses jours ne sont pas en danger, les examens médicaux ont confirmé les traces de nombreux sévices.

Six féminicides devant les cours d’assises ces prochains mois en Languedoc et Roussillon

Toujours en garde à vue ce mardi, le mari devait ensuite être présenté devant un juge, en charge d’instruire l’affaire. Les actes de barbarie sont passibles de la cour d’assises et leurs auteurs d’une peine pouvant aller jusqu’à quinze ans de réclusion criminelle.

Au moins 122 cas de féminicides ont été recensés en 2019 en France. Dans le Languedoc et le Roussillon, ces prochains mois, les jurés des cours d’assises devront se prononcer sur six affaires de meurtre ou tentatives de meurtre, commis par des hommes sur leurs compagnes.