Drame en Irlande: un homme retrouve ses trois enfants morts et sa femme désorientée

Vendredi soir, un drame familial présumé a eu lieu à Newcastle, près de Dublin, en Irlande. Un père a retrouvé ses trois enfants morts et tout porte à croire qu’ils ont été tués par leur mère. La police suppose que les victimes sont mortes d’une overdose ou d’une asphyxie mortelle. Une cause naturelle de décès est exclue. Une enquête pour meurtre a été ouverte.

Deirdre Morley, puéricultrice et mère de famille, a été retrouvée dans un état très confus dans un cimetière près de sa maison où elle vivait avec son mari et ses trois enfants. Un chauffeur de taxi qui passait par là s’est inquiété de son comportement et l’a ramenée chez elle. Au même moment, son mari rentrait, rapporte le journal The Irish Independent.

“Ne montez pas à l’étage”

Quand les services d’urgence sont arrivés à la maison pour venir en aide à la mère, le père a trouvé une note accrochée à une fenêtre avec un message très inquiétant: “Appelez le 999 (l’un des deux numéros d’urgence irlandais), ne montez pas”. Le père a immédiatement couru vers le premier étage et il a trouvé les corps sans vie de ses enfants, Conor, 9 ans, Darragh, 7 ans et Carla, 3 ans.

La mère a été transportée d’urgence à l’hôpital et son état est maintenant stable. Selon la police, elle aurait fait une overdose d’analgésiques. La police suppose qu’elle a également drogué ses enfants, mais rien n’a encore été prouvé. Des recherches toxicologiques et des interrogatoires sont en cours.

Selon des sources familiales, la femme serait allée chercher son aîné à l’école plus tôt que d’habitude. La police irlandaise suppose que les enfants sont morts vendredi, entre le retour de l’école et 19 heures.

“Des gens chaleureux”

Le père de famille a demandé à ne pas être approché par les médias pendant un moment. Selon des proches, “c’était des gens chaleureux”. Les voisins les décrivent comme “doux et normaux”. “Nous les avons aimés dès le début. La mère aimait se promener avec ses enfants. Nous ne pouvons pas comprendre ce qui s’est passé”.

La communauté du village de Newcastle est une grande famille qui a subi “une perte très tragique”, a déclaré le prêtre local Kevin Doherty lors de la messe de ce week-end. “Il n’y a pas de mots pour cette tragédie. Pour l’instant, la présence des gens dans l’église est importante. Nous prions pour tous les parents et les enfants. L’obscurité est venue, mais la lumière est toujours parmi nous”.

Dépressive

Le domaine où la jeune famille a vécu pendant plusieurs mois, Parson’s Court, se compose de grandes maisons individuelles et de résidences d’appartements. Les locaux disent que c’est un quartier tranquille où il y a généralement peu de choses à faire. Selon des sources irlandaises, la mère était au chômage depuis plusieurs mois et souffrait d’une grave dépression.