Ecquevilly : Mélanie est morte éventrée par son ex-compagnon, il a été mis en examen et écroué

Mickaël P., 38 ans, a été mis en examen pour assassinat, tentatives d’assassinats et agression sexuelle. Il est notamment accusé d’avoir sauvagement poignardé à mort son ex-compagne Mélanie, en pleine nuit, après s’être introduit par effraction dans sa maison.

C’est un terrible assassinat qui s’est déroulé à Ecquevilly, cette petite commune de près de 5000 habitants dans les Yvelines, dans la nuit de mardi à mercredi. Mickaël P. n’aurait pas supporté que son ex-compagne Mélanie soit désormais en couple avec un autre homme. C’est ce qu’il a déclaré aux enquêteurs. Mélanie, 34 ans, a été massacrée, lardée de coups de couteau. Sa sœur a été gravement blessée, tout comme Brayan, le nouveau compagnon de la défunte.

L’enquête menée par les gendarmes de la brigade de recherches de Versailles a rapidement permis d’interpeller Mickaël P. mais également de comprendre qu’il avait bien préparé son acte criminel.

Ce professeur de fitness n’a rien laissé au hasard. L’homme de 38 ans s’est rendu peu avant dans une armurerie et a acheté « un shocker électrique, une réplique de pistolet automatique et un poignard de combat, doté d’une lame de 17 cm », indique une source proche de l’enquête au journal Le Parisien.

Il menotte la sœur de la défunte, la déshabille puis la poignarde

Peu avant 3 heures du matin dans la nuit de mardi à mercredi, il s’est rendu à Ecquevilly, là où son ex-compagne Mélanie avait emménagé l’été dernier. L’homme a pénétré dans le pavillon par effraction puis a fait sauter le disjoncteur électrique.

Il s’en est alors pris à la sœur de son ex-compagne, Malaury, au rez-de-chaussée, alors qu’elle dormait sur le canapé. La jeune femme de 20 ans a été menottée sur une chaise puis l’agresseur lui a baissé son pantalon ainsi que sa culotte. Mickaël P. aurait à ce moment là changé d’avis sur ses intentions et a violemment poignardé la jeune femme.

Son nouveau compagnon a tenté d’arrêter le tueur

Le tueur s’est ensuite rapidement rendu au premier étage où se trouvaient Mélanie et son compagnon Brayan. Ces derniers venaient d’être alertés par les hurlements de Malaury. L’homme de 30 ans s’est opposé à l’assaillant très sportif et lui a porté des coups de pieds, tentant de se saisir de son arme blanche, en vain. Il a été poignardé à plusieurs reprises et a perdu connaissance.

Mélanie est parvenue à prendre la fuite mais son ex-compagnon l’a rattrapée dans le garage, où elle a été sauvagement poignardée à de nombreuses reprises. La victime a été éventrée. Le tueur est ensuite monté à bord de la Peugeot 208 de la défunte et a pris la fuite. Cette nuit-là, la fille de Mélanie âgée de 9 ans ne dormait pas dans la maison. Elle n’a pas assisté à cette macabre scène.

Du sang partout dans la maison

C’est Brayan qui a donné l’alerte, tant bien que mal. L’homme grièvement blessé a repris connaissance et s’est évanoui en descendant les escaliers mais est tout de même parvenu à aller jusqu’à la maison de l’un des voisins. Il a frappé à sa porte et l’a réveillé raconte 78actu. Ce dernier a immédiatement fait appel aux secours. Les gendarmes ont découvert de nombreuses traces de sang partout dans la maison à leur arrivée et une scène de crime effroyable.

Arrêté à 450 km dans le Rhône quelques heures plus tard

Mickaël P. a été arrêté ce mercredi vers 14 heures à Villefranche-sur-Saône (Rhône). L’homme originaire des Mureaux avait parcouru près de 450 km et sortait d’une pharmacie afin de faire soigner une blessure à la main précise le quotidien. Le mis en cause avait éteint son téléphone avant de le rallumer dans la commune où il a été arrêté, ce qui a permis aux gendarmes de retrouver rapidement sa trace.

En garde à vue dans les locaux de la brigade de recherches de Versailles, il a déclaré s’être rendu chez Mélanie dans la nuit pour « vérifier » si elle avait un nouveau compagnon. Le mis en cause a aussi raconté qu’il n’avait pas supporté la décision de la trentenaire, consultante dans une grande banque parisienne et professeur de zumba, de mettre fin à leur relation.

Brayan et Malaury ont été évacués en état d’urgence absolue à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris (XIIIe), où ils ont été opérés. Ce vendredi, leurs jours n’étaient plus en danger.

Déjà condamné en 2015 pour violences conjugales

Mickaël P. a reconnu les faits qui lui sont reprochés et a été mis en examen pour assassinat, tentatives d’assassinats et agression sexuelle avant d’être placé en détention provisoire a indiqué le parquet ce samedi. Il avait déjà été condamné par la justice en 2015 pour des violences sur sa précédente compagne.

Mélanie avait donné son dernier cours de zumba, sa passion, à Bouafle, quelques heures avant d’être assassinée. Il y a quelques mois, elle aurait fait part de ses craintes vis à vis de son ex-compagnon, à son entourage explique le média local. Aucune plainte n’avait toutefois été déposée.

Mickaël P. a été placé en détention provisoire. (photo Facebook)

Une chaîne YouTube où il se présente comme coach de séduction

L’enquête se poursuit et va devoir notamment étudier le profil du tueur qui risque désormais la réclusion criminelle à perpétuité.

L’homme postait régulièrement des vidéos sur sa chaîne YouTube suivie par près de 2000 personnes, où il donnait des conseils de séduction ou commentait l’actualité sportive. Il s’y présente comme étant le « virtuose de la séduction absolue ». Sa dernière vidéo a été postée ce vendredi, dont la diffusion avait très vraisemblablement été programmée. Il y évoque des livres pour « apprentis séducteurs ».