La mère de Vanille avait décidé de la tuer depuis le mois de décembre

Alors que le décès de Vanille, âgée de seulement un an, a ému la France entière ce weekend, on en sait désormais plus sur le contexte entourant cette histoire effroyable. Sa mère aurait notamment décidé de la tuer depuis le mois de décembre dernier.

C’est Le Parisien qui rapporte cette nouvelle qui va intéresser tous ceux qui ont été émus par la disparition de Vanille, une petite fille d’un an qui a été tué par sa mère après une alerte enlèvement. On en sait désormais davantage sur cette histoire épouvantable qui a secoué les Français durant le weekend. D’après les informations relayées par le quotidien, il semblerait que Nathalie Stéphan, la mère de la fillette avait décidé de la tuer depuis le mois de décembre dernier. 

Une information qui émane du procureur de la République d’Angers après que la femme de 39 ans se soit confessée auprès des enquêteurs. Le Parisien rappelle que l’enfant a été retrouvé ce dimanche après-midi dans une benne où sont déposés habituellement des vêtements. C’est sa mère qui avait renseigné les autorités sur l’endroit où elle se trouvait. 

Le quotidien précise qu’elle devait remettre Vanille à l’Aide sociale à l’enfance ce vendredi et cet événement qui l’aurait notamment pousser à l’acte. D’ailleurs, Éric Bouillard, le procureur de la République d’Angers a déclaré que «le mobile du passage à l’acte semble être lié au départ du centre materne». Par ailleurs, le décès par étouffement a aussi été confirmé.

Le Parisien souligne que c’est grâce au plan Alerte Enlèvement que les autorités avaient pu mettre la main sur Nathalie Stéphan qui depuis a été placée en détention. Elle est accusée «d’homicide volontaire aggravé». Si rien ne laissait envisager qu’elle puisse commettre une chose pareille, il semblerait qu’elle était tout de même dotée de certains problèmes psychologiques.