Emotion: Une jeune femme de 18 ans est obligée de préparer ses propres funérailles.

L’animatrice Annie-Soleil Proteau a livré un témoignage très touchant auprès de Denis Lévesque en lui partageant sa dernière rencontre avec Annie-Claude Mondor, une jeune femme de 18 ans qui est atteinte d’un cancer incurable.

Comme l’a expliqué Anne-Soleil Proteau, la jeune Annie-Claude a fait son testament la semaine dernière et elle a aussi choisi les chansons qui joueraient lors de ses funérailles.

La jeune femme a expliqué à l’animatrice qu’elle préférait se charger de ces détails pour que ses parents n’aient pas à s’en occuper après son décès.

Annie-Claude s’était fait connaître du public en décembre dernier lors de son passage à l’émission Denis Lévesque. Déjà à l’époque, elle savait que ses jours étaient comptés et elle avait alors déclaré qu’elle souhaitait de vivre ses derniers jours à l’hôpital Sainte-Justine, et ce, malgré le fait qu’elle ait maintenant atteint l’âge adulte. 

Alors que la jeune femme se prépare à s’en aller définitivement dans les semaines à venir, son tout dernier souhait, c’est que le gouvernement décide à procéder à un changement à la loi fédérale sur les prestations pour proches aidants d’enfants.

À cet effet, Anne-Soleil Proteau a précisé: “Pis même quand elle ne sera plus là, Annie-Claude, ce qu’elle veut, c’est que plus aucune famille ne vive ça, d’avoir ce déchirement-là de “est-ce que les parents retournent au travail ou pas?”. Annie-Claude aimerait beaucoup que sa contribution ce soit ça. D’aider à changer cette loi fédérale là sur l’assurance chômage”.

Comme l’a expliqué Anne-Soleil Proteau, les parents d’un enfant malade sont soumis à un stress épouvantable, puisqu’en plus de devoir s’occuper d’un enfant malade et de s’inquiéter pour son sort, ils doivent aussi payer les factures et ainsi, faire de nombreux sacrifices.

Enfin, l’animatrice a déclaré: “Je trouve ça vraiment épouvantable de voir qu’on demande à des familles qui prennent soin de leurs proches de gérer des questions d’argent alors qu’on en a un programme de chômage au Fédéral qui devrait être là pour soutenir ces familles-là”.