Tariq Ramadan : mis en examen pour le viol de deux autres femmes

A l’issue de son interrogatoire au tribunal de Paris, jeudi 13 février, l’islamologue Tariq Ramadan a été mis en examen pour le viol de deux autres femmes.

Dans le cadre de l’enquête pour agression sexuelle impliquant Tariq Ramadan, ce dernier a été mis en examen pour viol de deux autres femmes, jeudi dernier. Les enquêteurs ont identifié, en 2019, les photos des deux plaignantes dans l’ordinateur du mis en cause. Ces derniers les ont déjà auditionnées en tant que témoins, en février 2019.

Lors de cet interrogatoire, l’une des femmes racontait avoir été manipulé pour finir par s’engouffrer dans une relation virtuelle “dominant-dominé” avant de finir par se rendre à un “rendez-vous brutal”. Au cours d’une relation intime datant de 2015, elle a rapporté avoir demandé à Tariq Ramadan, d’être plus doux, mais il lui disait : “C’est de ta faute, tu le mérites (…) et qu’il fallait obéir”.
Selon l’autre plaignante, âgée de 37 ans, et qui s’est portée partie civile récemment, ce qu’elle a subi était “d’un autre ordre qu’un viol physique, (…) il y a un viol moral”, indique Le Parisien.

De son côté, Tariq Ramadan (57 ans) continue de nier toute accusation de viol en soulignant les relations sexuelles étaient “consenties”. Me Emmanuel Marsigny, l’avocat de l’accusé, quant à lui, a déclaré qu’“il y a une volonté de poursuivre Tariq Ramadan coûte que coûte et ce contre les évidences”.