Femme tuée à Salon-de-Provence : le fils aurait “mangé une partie du corps” de sa mère

Le trentenaire qui a tué sa mère avant de la découper en morceaux, la semaine dernière dans les Bouches-du-Rhône, aurait avoué avoir mangé une partie du corps.

Des analyses, encore en cours, pourraient venir corroborer les aveux de cet homme, interpellé dimanche à Salon.

Le drame, qui s’est joué dans la nuit de samedi à dimanche à Salon-de-Provence, n’a rien de banal.

On pouvait alors logiquement s’attendre à ce que l’enquête qui découle de ce tragique fait divers le soit tout autant.Pour rappel, le corps découpé d’une femme a été retrouvé à son domicile, dimanche à 1 h 30 par les policiers. 

Dans le logement, ils interpellent son fils, suivi pour des troubles psychiatriques, et qui aurait immédiatement reconnu être l’auteur des faits.

Des faits d’une tragédie inouïe, comme le constatent rapidement les enquêteurs qui découvrent des morceaux du corps de la victime, âgée de 57 ans, disséminés un peu partout dans l’appartement. Dans le frigo, dans le congélateur ou encore dans le four. Au vu des constatations faites sur place, il manquait des parties du corps. Selon des sources proches de l’enquête, une certitude a émergé quant à ce que le fils de la victime est mangé des parties du corps découvert.

L’enquête se poursuit par le biais d’un juge d’instruction pour assassinat a été confiée à la sûreté départementale de Marseille.