Rouen : Le détenu qui s’était évadé jugé pour viol commis sur un enfant mineur en mars 2020

Il aura fallu 5 années d’instruction avant la comparution du détenu qui s’était évadé, a la cour d’Assises de Rouen qui sera jugé pour viol sur mineurs.

L’affaire semble cocasse, elle pourrait être dramatique. Mohamed B., 35 ans, le cheveu court et le regard intense, a été condamné pour une bizarre évasion constatée le 9 octobre dernier à six mois de prison. Mais juste avant son évasion, il est soupçonné d’avoir commis un viol sur mineur de moins de quinze ans. Le crime aurait eu lieu alors même qu’il bénéficiait d’un régime de détention aménagé avec un placement extérieur dans un foyer de Rouen.

Un train en retard et la police le recherche

L’affaire commence le 9 octobre dernier. Le prévenu est en train de finir de purger une peine de détention dans un foyer. Ses obligations : y dormir tous les soirs et séjourner un week-end par mois à la maison d’arrêt. Mais ce soir-là, tandis que la police le cherche, il ne réintègre pas sa chambre. Il finit par se constituer prisonnier quatre jours plus tard au commissariat, sur les conseils de son avocat Me Noël.

«Je reconnais les faits. Ce jour-là, j’étais allé à Paris. Mais le train, au retour, avait du retard parce qu’il y avait eu une chute de caténaire. J’ai vu ensuite que la police me cherchait. J’ai paniqué et je suis allé me cacher chez un ami», dit le prévenu. Mais pourquoi cette panique, s’il n’avait rien à se reprocher?

Problème : pendant son placement extérieur, Mohamed B., déjà condamné à 10 ans de réclusion criminelle pour un viol, est soupçonné d’en avoir commis un autre sur un enfant. Il a été mis en examen le 22 octobre pour ces faits qui font l’objet d’une information judiciaire.

Depuis le début d’année, le parquet et l’instruction a décidé de renvoyer à la cour d’Assises ce détenu au lourd casier judiciaire.

Le détenu sera jugée par la Cour d’Assises pour viol sur mineur en mars 2020.