Jonathann Daval : son avocat a cherché “un amant” ou “une maîtresse” comme alibi

Pour défendre Jonathann Daval dans l’affaire du meurtre de son épouse Alexia, le magazine Le Nouveau Détective a interrogé l’avocat Me Randall Schwerdorffer qui a raconté comment il a tenté, en vain, de trouver un alibi.

Le 17 juin, Jonathann Daval craquait sous la pression. Après des mois d’enquêtes, l’homme avouait le meurtre de son épouse Alexia Daval, dont le corps calciné avait été découvert le bois d’Esmoulins, en Haute-Saône. Interrogé par le magazine Le Nouveau Détective, l’avocat Me Randall Schwerdorffer raconte qu’il n’a pu trouver un alibi pour protéger son client. “C’était en tout cas son seul vrai souci. Il n’y avait pas d’amant, pas de maîtresse, rien. Et croyez-moi qu’on a cherché de ce côté-là…”, a-t-il déclaré à la publication. A la barre, ils discuteront du “traitement contre l’impuissance que prenait” son client.

Pour rappel, le couple avait une vie sexuelle compliquée. 

Au moment où ils s’installent brièvement chez les parents d’Alexia, avant de se marier, avoir une maison et envisager un enfant, l’informaticien de 35 ans avait rencontré des troubles érectiles.

Une comparution devant la justice

Accusé d’avoir tué sa femme Alexia Daval, Jonathann Daval est actuellement incarcéré. Suite à une reconstitution judiciaire le 17 juin 2019, l’informaticien de 35 ans a avoué avoir frappé, étranglé et partiellement incendié son épouse en octobre 2017 à Gray-la-Ville (Haute-Saône). “La juge d’instruction a rendu son ordonnance de mise en accusation (…) devant la cour d’assises de Haute-Saône pour ‘homicide conjugal’, conformément à mes réquisitions” 

formulées en décembre, a expliqué Emmanuel Dupic, le procureur de la République de Vesoul, à l’AFP en janvier.

Jonathann Daval devra donc comparaître dans un procès qui devait avoir lieu au printemps, mais sera probablement repoussé “en septembre” selon son avocat, Maître Randall Schwerdorffer. L’homme encourt la réclusion criminelle à perpétuité.