Bébé prématuré enlevé à Paris. La mère va être jugée pour soustraction de mineur

La femme qui avait enlevé son bébé prématuré dans un hôpital parisien va être jugée en correctionnelle pour « soustraction d’un enfant par ascendant pendant plus de cinq jours en un lieu inconnu de ceux chargés de sa garde ».

Une femme qui avait enlevé pendant une semaine son bébé prématuré avant de se rendre avec l’enfant en parfaite santé, sera jugée en correctionnelle pour soustraction de mineur, a appris vendredi l’AFP auprès du parquet de Paris.

La petite fille était âgée de deux semaines au moment de sa disparition de l’hôpital le 11 février.

Âgée de 28 ans, sa mère a été présentée à un magistrat du parquet de Paris qui lui a remis une convocation devant le tribunal correctionnel. Le procès doit se tenir dans un délai maximal de six mois.

Placement sous contrôle judiciaire

Sandra sera jugée pour soustraction d’un enfant par ascendant pendant plus de cinq jours en un lieu inconnu de ceux chargés de sa garde. Dans l’attente du procès, le parquet a demandé un placement sous contrôle judiciaire.

La préfecture de police avait lancé jeudi 13 février un appel à témoins concernant la disparition d’une petite fille née le 27 janvier dans un hôpital du 10e arrondissement parisien.

L’enfant, grand prématuré, est en danger s’il n’est pas pris en charge médicalement le plus rapidement possible, avait souligné la préfecture. La mère s’est finalement rendue mercredi après-midi auprès de la brigade des mineurs qui était en charge de l’enquête.