Affaire Daval : L’avocat explique la situation du couple déchiré par la jalousie, et l’impuissance

Randall Schwerdorffer, l’avocat de Jonathann Daval, tueur présumé de son épouse, Alexia Daval, disparue en octobre 2017, s’exprime une nouvelle fois avec des propos plutôt étonnants dans Libérationde ce vendredi 16 février 2018. Selon lui, le couple Daval “n’était pas fait pour être ensemble.”

Dans le quotidien, l’avocat ose déclarer : “Cette fille-là, à son âge et vu ses attentes, il lui fallait un mec. Un vrai mec. Un mec qui assurait. Et elle, elle lui reprochait : ‘T’es impuissant, tu bandes pas, t’es une merde'”. 

Le 31 janvier dernier, Marlène Schiappa, secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes, avait incriminé l’avocat de Jonathann Daval après ses déclarations sur la personnalité d’Alexia Daval selon lesquelles la victime aurait eu “une personnalité écrasante.”

“Je lui éclate la gueule en trois minutes pour lui dire: ‘Là, maintenant, c’est fini’”

Le lundi 29 janvier au matin, alors que Jonathann Daval est interpellé, la jeune associée de Randall Schwerdorffer, Me Ornella Spatafora, lui fait part, via son smartphone, des preuves qui ont fuité dans la presse. Le pénaliste, “qui ne comprend rien à Twitter, Facebook, tous ces ‘trucs affreux’”, est furieux. “Qu’est-ce que c’est que cette merde?”, lâchera-t-il.

Les éléments de preuve à charge rendus publics, l’avocat de Jonathann raconte être retourné auprès de son client: “Je lui éclate la gueule en trois minutes pour lui dire: ‘Là, maintenant, c’est fini’”, se rappelle-t-il, parvenant ainsi à convaincre son client d’avouer le meurtre de son épouse.

Et Randall Schwerdorffer de déplorer les attaques de ses confrères sur sa stratégie de défense. Rappelant avoir obtenu “13 acquittements” sur “100 dossiers criminels plaidés”, il estime n’avoir aucune “leçon à recevoir de bobos parisiens qui ont les portes ouvertes des plateaux télés pour y jouer les vierges effarouchées tout en démarchant en coulisse les parents Daval pour récupérer l’affaire”.

Laisser un commentaire