Insolite du Covid-19 : Elle vendait du papier toilette à domicile à un prix exorbitant: “Scandaleux”

Comme vous pouvez le constater sur la photo en tête d’article, cette vendeuse peu scrupuleuse avait placé des affiches sur le devant de son véhicule afin de se faire de la publicité. Ainsi, pour s’offrir du papier toilette, il fallait débourser 20 euros pour un paquet de 32 rouleaux. Un rouleau de papier essuie-tout s’échangeait contre 4,5 euros et le gel désinfectant pour les mains coûtait la bagatelle de 17,5 euros pour un flacon de 500 millilitres. Des produits jusqu’à une fois et demie plus chers que ce que l’on peut trouver dans un supermarché. Il était même possible de payer ses achats par bancontact.

Les habitants du quartier ont tout d’abord cru à une blague. Mais la vérité leur a laissé un goût amer. “C’est grave, comment peut-on faire ça ?”, demande l’un d’eux à Het Laatste Nieuws. Selon le quotidien, la famille de la vendeuse exploite également un fritkot mobile dans la région. Pas sûr qu’ils aient gagné des clients avec cette histoire, bien au contraire.

“Je ne voulais rien faire de mal”

Mardi soir, la bourgmestre de la commune Maaike De Rudder (CD&V) a interdit ce commerce ambulant. La famille en a été informée et la police agira si nécessaire, a assuré l’édile locale.

Interrogée par nos confrères, la vendeuse se défend d’avoir voulu profiter de la situation pour mettre du beurre dans les épinards. “J’ai commencé à en vendre car il n’y avait tout simplement plus de papier toilette dans les magasins”, affirme-t-elle. Elle explique avoir reçu au préalable l’autorisation de vendre ses produits et justifie les prix élevés car elle s’est fournie chez un restaurateur dont elle taira le nom. Elle assure avoir vendu les produits molletonnés et le gel au prix d’achat. “Je ne voulais rien faire de mal”, conclut-elle.