Affaire Daval : le procès repoussé à cause du coronavirus

Jonathann Daval, soupçonné d’avoir tué son épouse Alexia, devait être jugé par la cour d’assises de Haute-Saône à partir du 16 novembre. Mais les dates des audiences sont chamboulées en raison de l’épidémie de coronavirus. 

Ainsi, son procès est reporté. Il devrait se tenir du 1er au 5 mars 2021 selon Le Parisien.

Le trentenaire, détenu depuis janvier 2018, est suspecté d’avoir frappé, puis étranglé son épouse Alexia, jeune femme de 29 ans, après une dispute, dans la nuit du 27 au 28 octobre 2017, à Gray-la-Ville (Haute-Saône), à leur domicile. Il a reconnu ces faits. Le corps d’Alexia, en partie calciné, avait été retrouvé dans un bois le 30 octobre.

Jonathann Daval, qui avait endossé le costume de veuf éploré, assurant que son épouse n’était jamais revenue d’une sortie jogging, avait été interpellé trois mois après les faits.

“Plus le temps passe et plus il y a une érosion naturelle de la mémoire”

C’est “une décision attendue et raisonnable étant donné la situation sanitaire actuelle. La famille d’Alexia le comprend et l’accepte. Ce report de trois mois est supportable”, a réagi Me Gilles-Jean Portejoie, avocat des parents d’Alexia Daval, de sa sœur et de son beau-frère auprès de nos confrères du Parisien.

Me Randall Schwerdorffer, avocat de Jonathann Daval, a donné son feu vert pour ce report tout en émettant quelques réserves : “Nous sommes un peu déçus car, plus le temps passe et plus il y a une érosion naturelle de la mémoire, et plus il est difficile de faire émerger la vérité.”