Italie: Une infirmière de 48 ans engagée contre le coronavirus violée à un arrêt de bus

Les faits se sont déroulés dimanche après-midi à Naples, en Italie. 

Une infirmière, âgée de 48 ans, venait de s’occuper de ses patients atteints du coronavirus à l’hôpital et rentrait chez elle. 

Elle a attenu une heure son car à un arrêt de bus derrière la gare, en raison de l’allègement du trafic suite au covid-19. 

Soudain, un homme a surgi et lui a agrippé le bras. Au départ, la quadragénaire pensait que l’agresseur en voulait à son sac à mains. 

Mais l’assaillant l’a plaqué au sol et a commencé à lui arracher ses vêtements. La victime a tenté de l’amadouer en lui faisant croire qu’elle était enceinte. 

Ce qui n’a pas arrêté l’homme. Ce dernier, faisant le double de son poids, l’a violée avec une violence inouïe. 

Le supplice a stoppé quand le bus est arrivé. Le chauffeur a crié et plusieurs témoins ont maitrisé le violeur en attendant la police. Il a été interpellé et placé en garde à vue. 

«Ils utilisent des drones sur les plages pour surprendre les gens qui ne respectent pas le confinement. Pourquoi ne les utilisent-ils pas pour empêcher les viols ? » s’indigne l’infirmière.