Il étouffe à mort son fils de 5 ans avec un oreiller parce qu’il ne l’a jamais aimé

Le 23 avril dernier, un enfant de 5 ans avait été emmené par son propre père dans un hôpital en Turquie parce qu’il avait les symptômes du Covid-19. 

Après avoir constaté que le garçonnet avait une forte fièvre et des difficultés à respirer, les médecins l’ont placé en soins intensifs où il est malheureusement décédé deux heures plus tard. 

Les médecins ont conclu à une mort naturelle. 

Mais, onze jours plus tard, après les obsèques, le père, pris de remords, s’est présenté à un poste de police où il a avoué spontanément aux policiers avoir tué son enfant dans sa chambre d’hôpital. 

Il a expliqué qu’il n’avait jamais aimé son fils. 

« J’ai appuyé un oreiller contre le visage de mon fils qui était couché. Pendant 15 minutes, je l’ai serré sans jamais le retirer. C’est quand il a cessé de bouger que je l’ai relâché » 

« Je n’ai jamais aimé mon fils cadet. Je ne sais pas pourquoi, je ne l’aime pas. La seule raison pour laquelle je l’ai tué ce jour-là, c’est parce que je ne l’aimais pas. Je n’ai aucun problème mental. » a-t-il ajouté d’un ton glaçant. 

Cevher Toktaş, 32 ans, joueur de première et deuxième division turque, a été inculpé de meurtre. Il risque la prison à vie.