Un masseur-magnétiseur condamné pour le viol de sa fille en Charente

Il a écopé de quatre ans de prison, dont trois avec sursis. Un soir, il avait décidé d’initier sa propre fille de 16 ans à une sexualité marginale dans des circonstances qui resteront troubles

Crâne rasé, visage anguleux, Maxime n’élude rien de ses pratiques sexuelles. Cet habitant du nord de la Charente, ex masseur-magnétiseur, dresse au tribunal ce mardi soir l’éloge des pratiques sadomasochistes qui cacheraient selon lui “un grand équilibre”.

Il a été condamné à 1 an de prison ferme.