Suisse : Il montre son sexe à une ado sur Snapchat, un instituteur valaisan viré

Les faits, relatés par «Le Nouvelliste», remontent à l’été dernier. Un enseignant valaisan avait alors commencé à discuter sur les réseaux sociaux avec une ancienne élève de 14 ans.

Mais après plusieurs échanges de banalités, l’homme, âgé d’une trentaine d’années, avait fait des propositions indécentes à la jeune fille. Il lui a d’abord demandé de lui montrer ses parties intimes, ce qu’elle a refusé.

Sur Snapchat, il lui a ensuite envoyé deux photos de son sexe. Une première en érection, caché sous un drap, puis une autre dissimulée par un filtre de l’application.

Dénonciation et plainte

Bloqué par l’adolescente sur le réseau social, l’enseignant a renoué le contact avec elle sur Instagram où il lui a présenté ses excuses pour son comportement. Mais la jeune fille l’a de nouveau bloqué et dénoncé les faits. Ses parents avaient alors déposé une plainte.

Accusé de tentatives d’acte d’ordre sexuel avec enfant et de pornographie, le trentenaire a vu son contrat immédiatement résilié par son école. Selon «Le Nouvelliste», le Ministère public s’est ensuite entendu avec les représentants de l’adolescente pour une peine de 120 jours-amendes avec sursis pendant deux ans ainsi que 1000 francs d’amende.

Placé sur liste noire

La semaine dernière, le Tribunal d’Hérens-Conthey a toutefois refusé de valider cet accord et les tractations vont reprendre. Lors de l’audience, l’enseignant a notamment affirmé regretter les faits et assuré ne pas être attiré par les enfants. Il a en outre indiqué vouloir reprendre l’enseignement, le Ministère public n’ayant pas retenu l’interdiction à vie d’exercer à son encontre.

Reste qu’il lui sera compliqué de retrouver le chemin des salles de classe puisque d’après «Le Nouvelliste», il a été placé sur la liste noire des enseignants destitués, un registre tenu par la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l’instruction publique et consultable par les autorités cantonales et communales.