Montauban : Hébergée par un couple d’amis, elle se fait violer dans la nuit par son hôte

Réveillée alors qu’elle était violée par celui qu’elle considérait comme un ami, la jeune femme a d’abord cru à un cauchemar.

Une jeune femme de 25 ans a été violée, ce mardi en fin d’après-midi, au domicile d’un couple d’amis qui l’hébergeait. Son hôte, un homme âgé d’une trentaine d’années, est soupçonné d’avoir pratiqué des caresses sexuelles à la jeune femme.

Il est aussi poursuivi pour lui avoir imposé une pénétration digitale. Il a été déféré au parquet de Montauban (Tarn-et-Garonne), ce jeudi après-midi au terme de sa garde à vue.

Sans antécédent, le trentenaire a été mis en examen dans le cadre d’une information judiciaire ouverte pour « viol », et placé sous contrôle judiciaire, rapporte La Dépêche. Les enquêteurs vont devoir faire toute la lumière sur ce qui s’est déroulé ce mardi, sous la direction d’un juge d’instruction.

Réveillée par les attouchements de son « ami »

La jeune femme avait trouvé un emploi à Montauban, et un couple d’amis avait accepté de l’héberger chez lui, dans la cité d’Ingres. Son travail aux horaires décalés obligeait la jeune femme à dormir durant l’après-midi pour se reposer.

Mais la situation a viré au cauchemar. L’homme s’est retrouvé seul avec cette amie qu’il hébergeait, et en a profité pour abuser d’elle. Cette dernière a été réveillée par des attouchements. Aucun doute pour la jeune femme, qui est certaine d’avoir subi un viol.

Il nie les faits qui lui sont reprochés

Elle a quitté précipitamment Montauban et déposé plainte dès mercredi matin au commissariat de Toulouse. Le suspect a été interpellé et placé en garde à vue, jeudi matin. Il a nié farouchement le viol, aussi bien devant les enquêteurs que devant les magistrats, assurant que son invitée était consentante.

Comme il n’a pas d’antécédent judiciaire, il a pu bénéficier d’un contrôle judiciaire et recouvrer la liberté. Il devra toutefois répondre des faits de viol devant un tribunal.