Pas-de-Calais : Un jeune homme séquestré et torturé, son calvaire diffusé sur Snapchat

Un jeune homme de 19 ans a été mis en examen et écroué, ce jeudi. Il est soupçonné de s’être rendu coupable d’une séquestration, avec actes de torture et de barbarie à Saint-Nicolas, près d’Arras (Pas-de-Calais).

Les autorités ont été alertées par des internautes de la région de Lens, mardi soir. Ces derniers venaient de constater qu’un individu diffusait des images d’un jeune homme victime de coups et de sévices sur le réseau social Snapchat. Rapidement, des enquêteurs ont identifié le profil du diffuseur et l’ont localisé, relate La Voix du Nord.

Peu de temps après, mercredi vers 1 heure du matin, des policiers e de la brigade anti-criminalité (BAC) d’Arras s’est rendu en urgence au niveau de la rue de la Paix, à Saint-Nicolas. Ils ont interpellé un suspect, âgé de 19 ans, qui se trouvait au rez-de-chaussée d’un immeuble, dans les parties communes.

Leurs relations s’étaient tendues petit à petit

La victime dont les sévices avaient été publiés sur Snapchat est un jeune homme de 18 ans. Il a été retrouvé alors qu’il était séquestré dans le logement identifié. Le bourreau et sa victime vivaient dans le même appartement, après s’être rencontrés en centre éducatif fermé. Petit à petit, leurs relations s’étaient tendues.

Le jeune homme délivré par les policiers leur a confié avoir subi des violences et des humiliations de la part de son ancien camarade. Des actes de plus en plus violent, jusqu’aux tortures endurées en début de semaine. Le suspect a été placé en garde à vue et l’enquête a montré que la victime avait subi des sévices, confirmés par un médecin qui l’a examinée.