Des jeunes filles incitées à montrer leurs parties intimes lors de fausses visites médicales en ligne

Ce mardi, la police a mis en garde plusieurs établissements de Braine-l’Alleud contre des agissements répréhensibles sur les réseaux sociaux qui sont intervenus ces derniers jours. 

Depuis quelques jours, un individu sévit auprès de jeunes filles. Ces dernières sont invitées à montrer leurs parties intimes lors de fausses visites médicales virtuelles. La direction du collège Cardinal Mercier à Braine-l’Alleud a adressé à un message d’avertissement aux parents d’élèves dans un courrier. 

“Via les réseaux sociaux, un individu prétend que l’inscription à l’école est conditionnée par une visite médicale virtuelle puisque les autres visites sont annulées. Il demande aux jeunes d’allumer leur ordinateur et la caméra installée sur celui-ci et de répondre à quelques questions. Vient ensuite l’auscultation où il observe le visage, les yeux, les oreilles… puis la poitrine et le sexe. L’entretien tourne parfois court parce que les jeunes filles se rendent compte de la perversité de ce qui leur est demandé mais d’autres obtempèrent sans trop de réaction”, expliquent le préfet et les directions des écoles secondaires du collège.

Trois plaintes

“Nous tenons à dénoncer cette pratique scandaleuse et appeler nos élèves à la plus grande prudence lorsqu’ils entrent en contact avec une personne inconnue via un réseau social. Nous rappelons que l’inscription au collège n’est nullement soumise à une visite médicale, qu’elle soit virtuelle ou présentielle. Nous vous invitons à prendre contact avec la police de Braine-l’Alleud (02 389 44 00) si un de vos enfants a été confronté à de tels agissements”, ajoutent-ils. 

Trois plaintes de jeunes filles âgées de 15 à 17 ans ont déjà été déposées. Le parquet du Brabant wallon se refuse à tout commentaire, dans le cadre de la vie privée, rapporte la DH.