CORRÈZE : Le père condamné à 15 ans de prison pour viols incestueux

Un père âgé de 64 ans, vient d’être condamné par la Cour d’Assises de Corrèze pour des viols répétés entre 1991-2004 sur sa fille.

Il savait qu’il allait prendre une peine relativement conséquente, et il n’a rien dit à l’énoncé du verdict. La cour a suivi les réquisitions du procureur Général. Le procès d’un homme qui aime sa fille, et qui l’a violé, c’est ce qui s’est joué au tribunal de Tulle.

La victime aujourd’hui âgée de 40 ans, indiquera à la barre :

« Mon corps et mon esprit se sont éteints dès lors qu’il a posé ses mains sur moi »

Pas une, mais plusieurs scènes horribles sont ancrées dans la tête de cette victime alors âgée de 14 ans lorsque les faits ont débuté.

Pendant 13 ans, il a violé sa propre fille alors qu’il était censé la protéger !

L’avocat Général dans son réquisitoire a insisté sur la violence psychologique et les pressions effectuées sur la victime si elle s’amuser à parler. Heureusement que la prescription des faits ne s’éteint que 10 ans après la majorité de l’enfant sinon jamais cet homme n’aurait pu être condamné par la justice. Une loi actuelle prévoit de relever la prescription à 20 ans…

Cette petite fille aujourd’hui femme a parlé, et plus jamais elle considère cet homme comme son père. Pour l’avocat de la défense, il s’agit d’une conviction pour son client qu’il était dans un amour réel et profond avec sa fille. Une relation qu’il estime selon lui comme réciproque. Pas sûr que la jeune femme qui était une petite victime de 14 ans, trouve que ce point de vue convient pour ce viol incestueux commis par selon elle son géniteur car ce n’est pas un père pour avoir fait cela selon elle.

Laisser un commentaire