Loiret : Il force une adolescente de 14 ans à se prostituer et écope de quatre ans de prison

Une affaire particulièrement sordide a été jugée ce mercredi au tribunal de Montargis (Loiret). Celle d’une adolescente de 14 ans contrainte par ses proxénètes d’enchaîner une dizaine de passes quotidiennement.

Trois prévenus, deux hommes de 24 et 26 ans ainsi qu’une jeune femme de 19 ans, ont été condamnés pour « proxénétisme aggravé ». Ils comparaissaient devant le tribunal correctionnel de Montargis, ce mercredi. Les deux hommes ont aussi été jugés pour « atteinte sexuelle sur mineur de 15 ans », rapporte La République du Centre.

Les faits se sont déroulés du 22 février au 14 mars derniers. Ce jour du mois de mars, la mineure de 14 ans avait été retrouvée sur la voie publique, à Montargis, et avait confié aux policiers avoir été séquestrée et contrainte à la prostitution.

Une enquête a débuté et a permis d’identifier le principal mis en cause, âgé de 24 ans et ayant été plusieurs fois condamné depuis 2012 pour des faits de vol et de recel de stupéfiants notamment. Le jeune homme aurait « acheté » pour 500 euros l’adolescente fugueuse auprès d’une connaissance de la région parisienne, avant de la contraindre à se prostituer.

Obligée de recevoir une dizaine de clients par jour

Le proxénète l’a ensuite envoyée dans une maison de Montargis pour la faire travailler, non sans l’avoir au préalable lui-même « essayée », pour voir si elle faisait l’affaire, dira le procureur de la République de Montargis. Les deux occupants du logement la surveillaient, tandis qu’elle était obligée de faire une dizaine de passes quotidiennement. L’adolescente aurait ainsi rapporté entre 5 000 et 6 000 euros au principal mis en cause.

Ce dernier a reconnu percevoir de l’argent des passes, mais il a assuré qu’elle était d’accord pour se prostituer. Les trois prévenus ont tous nié connaître l’âge de la victime. L’autre homme, qui a aussi joué le rôle de proxénète, a déclaré à l’audience, sans grande conviction, qu’il pensait qu’elle avait 22 ou peut-être 25 ans. Celui-ci avait même proposé à son acolyte de lui « racheter » l’adolescente pour 4 000 euros.

Les juges ne suivent pas les réquisitions du procureur

« On a réduit cette jeune fille au rang d’objet, de marchandise ! Tout le monde a vécu de cet argent ! Une gamine de 14 ans ne peut pas consentir valablement à un acte sexuel avec qui que ce soit. Il n’y avait pas de question à se poser ! », a dénoncé l’avocat de la victime, Me Rougelin. Pour leur part, les prévenus ont maintenu qu’elle était consentante pour vendre son corps.

Le ministère public a requis 6 ans de prison pour le principal mis en cause et 3 ans d’emprisonnement pour chacun de ses complices. Finalement, le principal proxénète a écopé 4 ans de prison ferme avec mandat de dépôt, les deux autres prévenus ont été condamnés à 3 ans d’emprisonnement, dont deux avec sursis. Ces derniers ont été libérés à l’issue de l’audience, a indiqué Loïc Abrial, procureur de la République de Montargis.