AFFAIRE MAËLYS : LELANDAIS entendu ce jeudi par les juges

Si tout se passe bien Nordahl Lelandais doit être entendu aujourd’hui par les juges en charge de l’enquête non plus sur la disparition de Maëlys mais sur le meurtre de la petite-fille de 8 ans.

>> A LIRE AUSSI :  Affaire Maëlys : un rappeur écrit une chanson en hommage à la petite fille

Le 14 février dernier, Nordahl Lelandais a avoué avoir tué par accident la jeune fille, puis avoir caché son corps dans la forêt non loin de son domicile.Il n’a pas expliqué les conséquences, ni même put s’expliquer des raisons de ce meurtre ignoble dont la petite fille était recherchée depuis plus de 5 mois par tous les Français.

Cette audition reste très attendue, car cela dépendra de l’état de santé de l’accusé qui a été hospitalisé à l’issue de ces révélations poignantes effectuées le jour de la Saint-Valentin. Selon nos informations, Nordahl Lelandais souffrirait de crise d’angoisse  et le service pénitentiaire craignait d’une tentative de suicide.

Un suicide viendrait à éteindre l’action judiciaire et public qui pèse sur l’accusé :  

Si le parquet, et les services divers des instances judiciaires craignent une tentative de suicide et que Nordahl Lelandais décède, alors cela serait une catastrophe pour les parents de Maëlys mais aussi pour les parents d’Arthur Noyer dont Lelandais est également suspecté de sa disparition. Rappelons que les ossements découverts il y a un mois confirmé qu’il s’agit bien d’Arthur Noyer.Si Lelandais n’est plus, alors il n’y aurait donc plus de procès, et par conséquent l’impossibilité de rendre justice à ces deux victimes.

De plus il apparaît selon nos informations que des disparitions déclarées précédemment, seraient toujours analysées afin de déterminer s’il y a eu un lien avec Nordahl Lelandais.

Et enfin, si les magistrats souhaitent aller vite sur cette audition, c’est pour que Nordhal Lelandais ne change pas d’avis. En effet, même s’il avoue avoir tué la petite Maëlys, il peut très bien revenir sur ces propos, et refaire partir de zéro l’enquête, ou bien encore se murer dans le silence.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.