RUSSIE : Il épouse son élève pour échapper à la prison

L’adolescente avait 15 ans au début de leur relation.

La sanction ou l’union. Un professeur de musique et chef d’orchestre russe de 55 ans, condamné pour avoir eu des relations sexuelles avec une élève mineure, a été dispensé de peine grâce à son mariage avec la jeune fille.

Iouri Bondarenko, ancien chef d’orchestre du lycée d’arts de Saint-Pétersbourg, a été condamné lundi à « un an de privation de liberté et trois ans d’interdiction d’exercer une activité pédagogique » pour avoir eu des relations sexuelles avec une mineure de moins de 16 ans. Cette dernière était son élève au moment des faits, explique le service de presse du tribunal de quartier de Kirov, à Saint-Pétersbourg.

Toutefois, il a échappé à sa condamnation grâce à une disposition du Code pénal stipulant qu’une personne condamnée à ce titre pour la première fois « peut être dispensée de peine s’il est établi qu’elle a cessé d’être socialement dangereuse suite à son mariage avec la partie lésée ».

Il a quitté son poste

Selon les médias russes, la relation entre le chef d’orchestre et son élève, âgée de 15 ans au début des faits, a commencé en février 2015. Elle a continué jusqu’en novembre 2016, quand les parents de l’adolescente ont découvert cette relation et porté plainte.

Le tabloïd Komsomolskaïa Pravda précise que Iouri Bondarenko, après avoir longtemps tenté de retarder le procès qui a débuté en mai 2017, a divorcé de sa femme en décembre 2017 et épousé la jeune fille, désormais majeure, en janvier. Il a ainsi pu bénéficier de cette disposition du Code pénal lui évitant une condamnation.

Le lycée d’arts de Saint-Pétersbourg a indiqué à l’agence de presse russe Ria Novosti que Iouri Bondarenko n’était plus membre de son équipe enseignante.

Avec AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.