INSOLITE : Ghana : des pilules pour accoucher d’un bébé clair de peau

Les femmes ghanéennes ont de plus en plus recours à tous les moyens et surtout de pilules éclaircissantes. Pour certaines au Ghana, à défaut d’avoir elles même une peau claire, elles misent sur leurs progénitures pour s’en contenter.

Selon ce que rapporte la bbc, prendre des pilules dès la grossesse pour espérer avoir un enfant à la peau claire, c’est une nouvelle tendance au Ghana, mais selon les autorités sanitaires, une telle pratique présente de graves dangers pour la santé.

Pourtant, malgré ce risque, la pratique est en plein développement dans ce pays d’Afrique de l’ouest où la facilité d’introduction clandestine de pilules est en grande quantité et est d’ailleurs alamante.

Des mises en garde du gouvernement

Le gouvernement tente de sensibiliser la population sur le caractère dangereux de l’utilisation de ces comprimés et souligne qu’il n’y a aucune preuve concernant un quelconque produit pouvant éclaircir la peau de l’enfant dès la grossesse.

La FDA, l’autorité en charge des produits alimentaires et pharmaceutiques, a interdit la vente des produits éclaircissant au Ghana en août 2017, a rappelé bbc.

Des experts médicaux ont prévenu sur les risques sanitaires que risquent les utilisateurs de ce genre de produits et ont cité entre autres, des malformations congénitales, y compris des dommages aux membres et aux organes internes.

Les autorités ghanéennes ont décidé de traquer et de poursuivre en justice les entreprises et les individus en possession des comprimés illicites. Autre stratégie en vogue au Ghana, mais aussi au Nigeria, pour tenter d’avoir un enfant à la peau claire : masser son ventre de femme enceinte avec des produits dépigmentant.

Source Beninwebtv

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*